talents
camille desbos

mannequin ı paris ı 26 ans

 

Mannequin et photographe dilletante, Camille Desbos se sent résolument française, mais c'est au Brésil qu'elle a trouvé l'inspiration pour le shooting de cette carte blanche (et aussi de délicieux mets sucrés dont elle raffole). Obsédée par les singes et les couchers de soleil, elle aime se plonger dans l'urgence des situations pour en tirer la substantielle moelle.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Camille Desbos, je suis mannequin depuis l’âge de mes 18 ans et étudiante à mes heures perdues en photographie et histoire de l’Art. Française, surtout Lyonnaise, j’affectionne tout ce qui contribue au rayonnement de notre pays à travers le monde : sa gastronomie, ses valeurs et son background artistique. Dès que j’ai un peu de temps, je prends des cours de théâtre et de danse, cela me permet d’aérer mon esprit et mon âme.

La ville que tu préfères et pourquoi ?

Je suis très chauvine, ma ville préférée c’est là où je vis : Paris. Mes racines, les personnes que j’aime depuis ma plus tendre enfance sont en France : « Home is where your heart is ! ».

Quels sont les 3 endroits que tu préfères pour sortir là-bas ?

J’adore aller boire un verre au café des anges, à deux pas de chez moi. Sinon pour danser et boire des verres, c’est au Montana et à la Mano que je retrouve mes amis.

Quel conseil donnerais-tu à une fille plus jeune que toi ?

Mon conseil serait surtout de ne pas avoir peur de rêver : « Quand on veut, on peut ». Il ne faut pas avoir de barrières, ni de limites dans sa tête. Il faut y croire et se donner les moyens de réussir. Rien n’est impossible.

Pourquoi c’est cool d’être une fille aujourd’hui ?

C’est cool parce qu’une fille d’aujourd’hui a des droits. Nous les avons acquis grâce à nos mamans, nos grands-mères et nos arrières grands-mères… Mais le travail n’est pas fini, il ne faut rien lâcher. A certains endroits de la planète, certaines filles n’ont pas les mêmes chances. Savourer nos droits, en profiter, tout en continuant de se battre pour les défendre est un devoir . Une fille d’aujourd’hui, ça a des airs de liberté et de pouvoir.

Qu’est-ce que tu t’étais dit que tu ne porterais jamais – et que tu as finalement acheté ?

Des jeans boyfriend. Ce n’est pas très classe mais qu’est-ce qu’on est bien dedans ! J’adore.

Le hastag que tu utilise le plus :

#ontheroadagain, l’aventure et les voyages, toujours !

Ton plus gros fashion faux pas ?

Des tongs pour sortir en soirée, ce n’est pas tendance du tout mais des pantoufles pour danser, c’est agréable… Et puis, ça rime avec l’été.

Quel est ton mantra ?

Sénèque disait : « La chance est ce qui arrive quand la préparation coïncide avec l’opportunité ».

La dernière chanson que tu as écoutée :

Jimmy de Moriarty, mon obsession du moment, elle résonne en boucle dans ma tête. Et en ce moment je me déhanche pendant des heures sur Offenbach avec mes neveux.

Ton celebrity crush ?

Avec mes amies, nous avons toujours fantasmer sur Patrick Swayze dans Dirty Dancing… Plus récemment, c’est Ryan Gosling qui a fait battre mon coeur avec force dans « Lalaland », comme pour toutes les filles de la planète, il me semble. « On ne laisse pas bébé dans un coin ! » ;)

voir sa sélection

Crédits

model
camille desbos
instagram @camilledesbos


photographe
jules savary


stylist
florance rama


make/hair
emma binovec